LyricsCopy

Épouvantail

by Christophe


Dans un désert de béton bleu, bien médiéval
Comme dans un palais de cristal
Là où tournait toujours, toujours, comme un cheval
L´énorme moteur sourd, infernal
Je vivais là, le jour, la nuit
Dans la centrale, j´étais
L´épouvantail, mort sur la paille

A une longue vie de labeur et de semailles
Moi j´ai préféré le goût de la paille
Là où tourne, tourne, toujours, comme un cheval
Le grand moteur sourd de la centrale
Je t´attends là, le jour, la nuit
Dans la centrale, je suis
L´épouvantail, mort sur la paille.





 

Random :
© 2016 LyricsCopy .com