LyricsCopy

La ville inconnue

by Édith Piaf


Dans la ville inconnue,
Je n´aime rien.
Je prends toujours des rues
Qui vont trop loin,
D´interminables rues
Où je me perds,
Des quais, des avenues
Et des boulevards déserts
Puis, entre deux maisons,
J´entends le tintamarre
D´un long train sur un pont
Qui s´en va quelque part.

Dans la ville inconnue,
Soir et matin,
Comme ce chien perdu,
Je vais et je reviens.
Il y a les passants
Qui ont l´air de vous fuir
Et qui n´ont pas le temps
De vous faire un sourire.

Dans la ville inconnue,
Quand vient la nuit,
J´ai peur des murs tout nus,
Des murs tout gris.
J´ai peur de cet hôtel
Au lit trop froid
Et du matin cruel
Qui me réveillera,
Car je voudrais dormir,
Dormir même le jour
Avec mes souvenirs,
Mes souvenirs d´amour.

Dans la ville inconnue,
Je pense à toi,
Mais toi, te souviens-tu
Encore un peu de moi?...





 

Random :
© 2016 LyricsCopy .com