LyricsCopy

Les toros

by Jacques Brel


Les toros s´ennuient le dimanche
Quand il s´agit de courir pour nous
Un peu de sable, du soleil et des planches
Un peu de sang pour faire un peu de boue
Mais c´est l´heure où les épiciers se prennent pour Don Juan
C´est l´heure où les Anglaises se prennent pour Montherlant
Ah!
Qui nous dira à quoi ça pense
Un toro qui tourne et danse
Et s´aperçoit soudain qu´il est tout nu?
Ah!
Qui nous dira à quoi ça rêve
Un toro dont l´œil se lève
Et qui découvre les cornes des cocus?

Les toros s´ennuient le dimanche
Quand il s´agit de souffrir pour nous
Mais voici les picadors et la foule se venge
Voici les toreros, la foule est à genoux
Et c´est l´heure où les épiciers se prennent pour Garcia Lorca
C´est l´heure où les Anglaises se prennent pour la Carmencita

Les toros s´ennuient le dimanche
Quand il s´agit de mourir pour nous
Mais l´épée va plonger et la foule se penche
Mais l´épée a plongé et la foule est debout
C´est l´instant de triomphe où les épiciers se prennent pour Néron
C´est l´instant de triomphe où les Anglaises se prennent pour Wellington
Ah!
Est-ce qu´en tombant à terre
Les toros rêvent d´un enfer
Où brûleraient hommes et toreros défunts?
Ah!
Ou bien à l´heure du trépas
Ne nous pardonneraient-ils pas
En pensant à Carthage, Waterloo et Verdun?
Verdun!





 

Random :
© 2016 LyricsCopy .com