LyricsCopy

Le cœur à l'italienne

by Jean-Jacques Lafon


A l´italienne,
Quand je l´attends, j´ai le coeur à l´italienne
Moitié jardin, moitié statue vénitienne
Comme une tendresse violente

A l´italienne,
Comme un volcan qui gronde et qui se déchaîne
Et brûle tout au plus profond de mes veines
Jusqu´au moment où elle viendra

A l´italienne,
Quand elle arrive, j´ai le coeur à l´italienne
Qui chante fort, il est fou, il se promène
Toujours du côté de Vérone

A l´italienne,
Comme un violon qui pleure un air de Bohême
Qui se complaît à jouer les mêmes thèmes
Et qui ne s´arrête jamais

A l´italienne,
Comme une église entre l´ombre et la lumière
Un requiem ou les mots d´une prière
Juste écrits pour elle et moi

A l´italienne,
J´ai souvent le coeur qui parle avec les mains
Qui se balance comme si j´avais bu du vin
Avant de dormir dans ses bras

A l´italienne,
C´est des dimanches au milieu de la semaine
Lorsque l´on fait l´amour sans se dire "je t´aime"
Pour ne pas troubler le silence

A l´italienne,
Quand elle s´en va, j´ai le coeur à l´italienne
Il est jaloux et prêt à lui faire des scènes
Jusqu´à l´heure où elle reviendra

A l´italienne,
Comme une église entre l´ombre et la lumière
Un requiem ou les mots d´une prière
Juste écrits pour elle et moi

A l´talienne,
J´ai souvent le coeur qui parle avec les mains
Qui se balance comme si j´avais bu du vin
Avant de dormir dans ses bras





 

Random :
© 2016 LyricsCopy .com