LyricsCopy

Zon zon zon

by Michèle Arnaud


Quand je suis dev´nue belle
Quand j´ai pris mes seize ans
J´suis restée demoiselle
Mais j´ai eu des amants.
Z´avaient de bonnes têtes
Ou z´étaient bons garçons
M´emmenaient à la fête
Me chantaient des chansons
Zon... Zon... Zon... froissé mon corsage
Et toutes ces choses qui n´servent à rien
Zon... Zon... Zon... puisque c´est l´usage
Voulu toujours aller plus loin

De la porte à la chambre
Et du fauteuil au lit,
M´ont fait croire en décembre
Au mois de Mai Joli
Mais au p´tit matin blême
Fallait se rhabiller,
Y avait plus de «je t´aime»
Et même plus d´amitié
Zon... Zon... Zon... cueilli tant de roses
Que le jardin s´est défleuri
Zon... Zon... Zon... rien vu de la chose
Z´avaient l´œil sur le paradis

J´ai laissé ma jeunesse
Au bal des quatre vents
Et me v´là la princesse
D´un drôle de bois dormant.
Chez Marie ça s´appelle,
Mais y a pas d´plaque au seuil,
C´est la maison des belles,
La maison «N´a qu´un œil»
Zon... Zon... Zon... c´est toujours les mêmes
Z´avaient qu´une corde à leur violon
Zon... Zon... Zon... besoin qu´on les aime
Ô mes seize ans... où c´est qu´ils sont?





 

Random :
© 2016 LyricsCopy .com